L’Eristale cuivrée – Eristalinus aeneus

Qui-suis-je ?

L’Eristale cuivrée est un petit syrphe que l’on rencontre fréquemment sur le littoral et de manière plus localisée dans le reste de la région, où l’Eristale sombre (Eristalinus sepulchralis) est plus présente. Ces deux éristales se reconnaissent aisément par la présence d’une ponctuation sombre sur les yeux, elles sont globalement plus petites que les autres eristales comme l’Eristale gluante.

Quand m’observer ?

L’Eristale cuivrée passe l’hiver à l’état adulte. A la faveur de températures douces il est donc possible de l’observer assez tôt en saison, mais sa période de vol de prédilection est plutôt d’avril à septembre. L’espèce est dite plurivoltine, c’est à dire qu’elle peut effectuer plusieurs générations par an. La durée de développement larvaire (de l’oeuf à la naissance de l’adulte) prend de 2 à 6 mois en fonction des conditions.

Le saviez-vous ?

L’Eristale cuivrée est cosmopolite c’est à dire qu’on peut l’observer sur tous les continents de la Suède à la Tanzanie, de l’Irlande à la Chine, en Australie et sur le continent nord américain également.

Télécharger la fiche insecte

 

Photographie : Fons Verheyde